fbpx
logo
Top

Dans une maison d’apparence tout à fait ordinaire, dans une petit rue de Wavre, se cache l’atelier du styliste Bernard Depoorter. Dès la grande porte cochère franchie, c’est un nouvel univers qui s’offre aux visiteurs. A une petite cour intérieure  -véritable écrin de verdure - abritant une mare et quelques canards, succède un authentique petit boudoir raffiné et décoré d’objets anciens. C’est là que je rencontre un homme, mais surtout un artiste.

Le 31 octobre, à Mons, aura lieu la deuxième édition du défilé Access. Un défilé de mode mais pas seulement… C’est aussi un évènement culturel et musical ultra-tendance. Au programme : expos, photos, body painting, showrooms, concert live des Lizzies, dj-set et pas moins de 18 créateurs ! Flashback quelques mois auparavant dans l’ambiance de la toute première édition.

Costumière et scénographe, cette jeune créatrice de 31 ans est une artiste dans l’âme. Autodidacte, elle n’a jamais fait d’école de stylisme. Passionnée, sa machine à coudre a toujours été sa meilleure amie depuis l’enfance et ce, grâce à sa grand-mère et à sa mère, toutes deux mordues également. Franco-Vietnamienne, ses créations sont un mélange entre l’extrême orient et l’occident. Sa société : « Nuage d’automne », qui n’est autre que la signification de son prénom en vietnamien, en est la preuve.

C’est dans le showroom d’H&M Belgique que nous avons rencontré Eddy Anemian, jeune styliste français fraîchement diplômé de la Cambre. En janvier dernier, durant sa dernière année, Eddy a remporté les H&M Design Award. Cette victoire lui a permis de créer une série de création capsule en partenariat avec la marque suédoise. C’est ce jeudi que sera mise en vente cette collection originale dans une dizaine de magasins H&M dans le monde.

Au milieu des robes, coiffes, chaussures et bijoux du salon Marry Me, on a rencontré Marie-Catherine le Hodey, créatrice de robes de mariées. Entièrement faites sur-mesure, ses robes sont à la fois uniques, féminines et féeriques. Elle allie avec superbe le côté traditionnel que toute petite fille veut trouver dans une robe de mariée et les touches plus originales mêlant dentelles, matières et sensualité.

Les Brussels Fashion Days se sont clôturé dimanche soir avec le défilé haut en couleurs des meilleurs étudiants des écoles de mode belges. Château Massart, Francisco Ferrer, les Ateliers Lannaux, Helmo, Saint Luc Bruxelles et Saint Luc Tournai ont  présentées le travail de leurs étudiants. En tout, une vingtaine de jeunes créateurs en herbe. A découvrir ... 

Cédric Charlier, 36 ans est un créateur belge connu pour avoir travaillé avec les marques parisiennes Céline, Lanvin et Cacharel. Ce mois d’août , la marque à la marinière Petit Bateau annonçait son association avec le styliste. Dès le mois de décembre, vous pourrez retrouver cette collection capsule homme , femme et enfant de 4 à 10 ans en magasin.

Samedi dernier dans les coulisses de l’Ethno Tendance Fashion Week, nous avons rencontré Marianne Celis, styliste et artiste peintre, créatrice de la marque “Deux pouces. Après ses études de stylisme à l’Helmo Mode, elle fini son cursus en intégrant l’académie des Beaux-Arts en peinture. C’est en alliant mode et peinture que Marianne crée ses collections grandes tailles pour des femmes au grand cœur.

Durant toute la durée de l’Ethnotendance fashion weekend, un atelier créatif était mis à notre disposition. Animé par la célèbre marque de machines à coudre Bernina, celui-ci consistait à nous apprendre à créer notre propre petit nœud. A la rédac, on trouvait l’idée sympa. Du coup, on a testé pour vous et on vous dévoile tous les trucs et astuces !

Gervaise Gournay, 27 ans, est la créatrice de « La petite Gervaise ». Cette marque de prêt-à-porter destinée aux enfants de 4 à 10 ans offre un vestiaire moderne remaniant des classiques de la mode enfantine avec un esprit streetwear. Pour Mode in Belgium, Gervaise vous fait voyager dans le thème de sa future collection automne/hiver 2015.

Née à Strasbourg en France, Esmeralda Pareja est une jeune créatrice qui aime voyager. Après des études à l’école Francisco Ferrer en tant que styliste-modéliste, un voyage professionnel à Barcelone puis à Amsterdam ; la Belgique était comme une évidence pour elle. En Mars 2013, elle crée son propre atelier et « Smarack » voit le jour. Son concept ? Du sur mesure ! Des pièces uniques qui ont pour but de mettre en valeur la femme et ce, grâce à des tissus raffinés. Ses créations sont géométriques, inspirées de son autre passion : l’archéologie. Entretien avec une femme passionnée, engagée et rêveuse.