fbpx
logo
Top

Anne-Sophie D’Haen, créatrice de Sylvie Cromwel : « je veux faire des vêtements pour tous les jours »

Anne-Sophie D’Haen est étudiante en art du spectacle à l’Université de Liège. Parallèlement à ses études, cette jeune liégeoise de 24 ans a de nombreux projets en tête. Sa marque « Sylvie Cromwel » est née en avril dernier. N’ayant reçu aucune formation particulière, Anne-Sophie s’est formée seule, à coups d’essais.

_MG_3797 3

Anne-Sophie D’Haen, créatrice de la marque « Sylvie Cromwel »

Sylvie Cromwel : une mode pour tous les jours, classique mais trendy
Anne-Sophie a pour but de créer un vêtement que tout le monde pourrait porter. « Quand je vois des stylistes qui font des créations complètement folles, je me dis que cela relève plus de l’art. Moi, je veux faire un vêtement pour tous les jours », explique-t-elle. « Je trouve plus difficile de faire un vêtement portable et original qu’une pièce totalement dingue.» La créatrice a choisi un style classique car elle préfère travailler la coupe que les imprimés. Ces pièces sont réalisées à partir d’assemblages de tissus, souvent unis, dans des teintes sobres ou des dégradé de couleurs pastel. Mais aussi trendy car elle essaie de suivre les tendances du moment en ajoutant une touche originale à ses créations. Elle crée aussi certaines pièces personnalisables : un bustier auquel on peut changer les bretelles, une jupe sur laquelle on rajoute un voile… « C’est un peu l’idée de la femme active qui n’a pas le temps et qui doit aller à une soirée. Elle met son voile sur sa jupe, enlève les bretelles de son bustier et d’un coup, elle porte une robe. ».

Sylvie Cromwel © David Olkarny

Sylvie Cromwel © David Olkarny

Un style et une marque accessible
Lucide, Anne-Sophie sait que c’est un milieu où il peut être difficile de garder la tête froide. « J’avais une image fort monétaire de la mode, je la vois aujourd’hui comme un moyen de m’exprimer, mais je la prend encore avec des pincettes », et cela se reflète dans ses créations. Elle a ses convictions et ses principes, notamment concernant sa gamme de prix. « J’aime la mode, et je n’ai pas forcément les moyens de débourser 500€ pour un t-shirt », explique la créatrice, « j’ai envie que les gens puisse acquérir mes pièces et les porter ». Anne-Sophie ne rêve pas de haute-couture, elle veut que ses vêtements soient abordables. « Même si la marque fonctionne vraiment à fond dans le futur, je n’augmenterai pas les prix », assure-t-elle.

Sylvie Cromwel © David Olkarny

Sylvie Cromwel © David Olkarny

Et après ?
Anne-Sophie est en pleine création de sa deuxième collection, dont elle nous révèle quelques détails. Elle sera consacrée essentiellement à des tailleurs, pantalons et robes longues. « Ce sera donc très chic, et plutôt hivernal », précise-t-elle. Au niveau des couleurs, on retrouvera différentes teintes de bleu, qui restent sa couleur de prédilection, ainsi que du gris. Le tout toujours très sobre et élégant. Cette collection est prévue pour l’hiver prochain, si tout se passe bien. En attendant, Anne-Sophie essayera de sortir une nouvelle pièce par mois, pour garder un lien avec les gens.

Sylvie Cromwel © David Olkarny

Sylvie Cromwel © David Olkarny

 http://www.sylviecromwel.com
/
https://www.facebook.com/pages/Sylvie-Cromwel/236671069839471?fref=ts

Pauline Zecchinon