logo
Top

« Barlos », la campagne de Bruxelles Mobilité qui s’attaque à la conduite sous influence

« Barlos », c’est le nom de la nouvelle campagne de Bruxelles Mobilité pour sensibiliser les automobilistes sur les conséquences que peut avoir la conduite sous influence d’alcool, de drogues ou de médicaments. Au programme, 3 vidéos aux allures de série américaine qui mettent en scène Kody, Martha Da’ro, Mourade Zeguendi et Silent Jill.

Selon les chiffres révélés par Bruxelles Mobilité, le constat est plutôt alarmant: en 2019, la drogue et l’alcool ont joué un rôle dans 11% des accidents graves dans la capitale. Au cours de la même période, 1 Bruxellois entre 18 et 34 ans sur 5 admettait avoir conduit au moins une fois sous l’influence de drogues au cours du mois écoulé. A l’heure où le pays se déconfine progressivement, la campagne “Barlos” est une bonne occasion de rappeler les dangers et conséquences de la conduite sous influence, et cela quel que soit le moyen de déplacement utilisé.

Une nouvelle série made in Brussels… ou pas!

Révélée au public le 14 juillet, cette campagne faisait déjà parler d’elle avant sa sortie. En effet, des affiches et un teaser très mystérieux étaient déjà relayés sur les réseaux sociaux pour annoncer la sortie de “Barlos”, une nouvelle fiction 100% bruxelloise. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Bruxelles Mobilité a réussi son effet car nous avons été nombreux à voir notre curiosité piquée au vif et surtout, à nous être fait avoir en beauté en découvrant de quoi il s’agissait réellement.

“Barlos”, c’est donc au final une campagne composée de 3 courtes vidéos avec au casting des personnalités de premier choix: Kody, Martha Da’ro, Mourade Zeguendi et Silent Jill. Dans les premières secondes des épisodes, on se croirait à s’y méprendre dans une série américaine, tous les codes sont présents. Évidemment, ce n’est pas dû au hasard car l’idée est justement de rappeler que nous ne sommes pas dans un épisode de Breaking Bad ou encore de Narcos. Nous sommes dans la vraie vie, où la conduite sous influence n’est pas à prendre à la légère.

« Si tu sais pas te contrôler, on va le faire pour toi »

A Bruxelles, en 2019, pas moins de 165.000 contrôles d’alcoolémie et 56.000 de drogues ont été réalisés. Et oui, il n’y a pas que l’alcool qui est détectable, des tests existent pour toutes sortes de substances et en plus d’être fréquents, ils sont plutôt efficaces. En ce qui concerne les drogues comme le cannabis, les amphétamines, la cocaïne ou encore l’héroïne, se sont des tests salivaires qui sont effectués et des traces de drogues peuvent encore être détectées plusieurs heures ou jours après leur consommation.

Cette campagne, c’est aussi l’occasion de rappeler que les sanctions infligées en cas de non-respect des règles en vigueur sont lourdes. En fonction des cas, les amendes peuvent s’avérer très élevées et à cela peuvent s’ajouter des retraits de permis, entre autres.

Pour visionner les témoignages des acteurs et pour découvrir les précieux conseils de Bruxelles Mobilités, rendez-vous sur le site barlos.be. Et n’oubliez pas: ne faites pas vos barlos sur la route!

 

Julie Jandrain