fbpx
logo
Top

Bastien Sebillot : la mode autodidacte

C’est un jeune styliste du sud du pays que nous vous présentons aujourd’hui. Bastien Sebillot, du haut de ses 26 ans, ne doit rien à personne. Pas un cours de dessin, de couture ou de patronage. Ce jeune belge a tout appris lui-même.

Comment on s’en sort, quand on n’a jamais « étudié » la mode ?

Bastien Sebillot : « Tout simplement en allant sur Internet, sur des tutos. Et puis j’ai eu la chance de faire deux stages à Paris, c’est là où j’ai appris l’essentiel du métier. Le premier stage était chez Jackie Tadeoni où j’ai surtout fait de la confection pour comédies musicales. Et ensuite c’est grâce à Jackie Tadeoni que j’ai découvert le lieu de mon second stage, chez un maître corsetier : François Tamarin. Il m’a appris à être carré dans mon travail, à être rigoureux. Je ne voulais pas suivre des cours car je n’aimais pas trop l’école, j’en ai toujours eu un mauvais souvenir. »

Et pourquoi la mode et pas un autre art ?

B.S. : « Depuis que je suis tout petit, je fais de l’art. J’ai d’abord suivi des cours de théâtre à Paris, les Cours Florent. C’est là que je me suis rendu compte que j’aimais bien habiller les acteurs lorsqu’ils se préparaient. J’ai compris que j’étais plus à l’aise à être derrière la scène qu’au devant. Cette passion pour la mode est venue comme ça, j’ai donc arrêté les Cours Florent au bout de deux ans pour faire du costume puis de la mode. »

Quelle est votre marque de fabrique, votre identité ?

B.S. : « J’ai commencé cette collection il y a quelques mois en m’inspirant de Pierre Soulages, du noir lumière. Comment, avec les matières choisies, arriver à différentes teintes de noir ? Je continue dans cet univers là jusqu’au mois de septembre, pour la prochaine Lux Fashion Week où ma collection défilera. En plus du noir, j’ai des touches de rouge dans ma collection car Soulages introduit quelques touches de couleur comme le rouge et le bleu dans ses œuvres. Le bleu ça arrive aussi, pour septembre. »

Un concept qui s’exporte ?

B.S. : « Oui, depuis environ un an je présente ma collection en Belgique mais aussi dans d’autres pays d’Europe. L’an dernier j’ai exposé ma collection pour la première fois dans ma région natale, à Rouvroy, pour l’inauguration du ROx (complexe sportif) et ça a tout de suite plu. Suite à cela Françoise Lutgen (organisatrice de la Lux Fashion Week) a appris ce que je faisais et elle m’a demandé d’exposer à la Lux Fashion Week, à Arlon. Ensuite j’ai été aux Fashion Days au Luxembourg, puis à la Berlin’s Night of Fashion. Et pour le moment je me prépare pour Strasbourg où se déroule une Fashion Week à la fin du mois de mai, oùJe serai le seul Belge, comme à Berlin. »

Facebook: Bastien Sebillot Vêtements

Mathilde Ridole