fbpx
logo
Top

« Bertelles » où comment délaisser sa ceinture pour des bretelles

L’aventure Bertelles a demarré en avril 2015. De la Belgique à l’Australie, cette marque de bretelles s’exporte au-delà des océans. Pile un an plus tard, elle a décidé de créer pour les enfants. Accessoire utile ou de mode? Mode in Belgium est allé à la rencontre de Gilles Grosjean, un des fondateurs de Bertelles, afin d’en connaitre davantage sur ces fameuses pinces.

©Bertelles

©Bertelles

Comment expliquez-vous cet engouement pour vos bretelles?
C’est avant tout une histoire qui fonctionne grâce à un produit de qualité. Bertelles propose un vrai savoir faire avec un design moderne. On oublie les vieilles bretelles de papa. Nous avons voulu un produit différent. Aujourd’hui, tous les barbiers de Londres portent des bretelles. On est loin de l’image formelle du banquier ou de la tenue de cérémonie.

Bertelles se diversifie et propose des bretelles pour enfants. Est-ce que cela révèle un nouveau défi, celui d’accorder le papa et son fils ?
Oui et non. C’est plutôt un clin d’oeil sympathique. Nous avons lancé un pack spécial lors de la fête des pères. Il y a cette idée de faire « comme papa ». Mais les bretelles, ça convient parfaitement aux enfants. C’est un produit d’une grande utilité qui convient aux bambins qui ne cessent de grandir.

©Bertelles

©Bertelles

Comment porte-t-on ces fameuses pinces?
Une règle impérative: interdiction de porter des bretelles avec une ceinture. Ce n’est pas un accessoire de look mais un accessoire utile. La ceinture cisaille la taille alors que les bretelles permettent de porter le pantalon au niveau des épaules. Elle est donc proscrite! Sinon il n’y a pas de règle.

©Bertelles

©Bertelles

Peut-on tout porter avec des bretelles?
Pratiquement, et c’est ça l’évolution! Auparavant, elles ne se portaient qu’avec un costume ou un smoking. Aujourd’hui, on ose le bermuda, le chino (pantalon de coton) et le jeans. Tout est possible. Bertelles s’adapte également à tous les styles. La marque propose trois catégories: élégant, urban et business (pour plus d’infos: ici).

Le conseil de Gilles: Testez! Ne sous-estimez pas le confort des bretelles. Ce n’est pas juste un look.

Cyrielle Mincier