fbpx
logo
Top

La customisation à l’honneur du marché des créateurs « Customisez-moi »

Ce week-end, la customisation était mis en avant à l’Hotel Bloom à Bruxelles. « Customisez-moi » ouvrait ses portes permettant aux fanas de la récup’ de montrer une nouvelle fois leurs talents. Défilé et marché ont marqué ce week-end. Rencontre avec 4 créatrices qui ont participé à ce marché ce 8 et 9 novembre.

Leila Boukhalfa, créatrice de LaBo nous explique les diverses méthodes qui ont été utilisées pour sa collection Unfold

Pour sa première édition à « Customisez-moi, » Leila n’a pas fait les choses à moitié. N’utilisant pas de matériel de récupération, LaBo ne correspondait pas aux attentes du concours. Pourtant, celui-ci lui a quand mêmme donné la chance de présenter ses œuvres et qu’elle ne fut pas sa surprise de recevoir le prix Guerlain « La petite robe noire » ce samedi 8 novembre. Leila Boukhalfa s’inspire de l’origami c’est-à-dire du tissu plié. Son idée ? créer des plis et des volumes. Sa collection hiver est composée de tissu en laine bouillie soit une laine non tricotée mais tissée, elle a également privilégié le feutre. Après avoir choisi la matière, elle la dépose sur des moules pour créer des masques en origami, par exemple. Pour cette collection, elle a aussi travaillé avec du « Flex », un thermocollant (matière qui se colle avec la chaleur) qui permet de découper la matière et de lui donner une forme particulière. Sa collection de fin d’année 2014 est un mélange de toutes les techniques qu’elle adore avec un seul but : explorer.

Leila Boukhalfa © Cyrielle Mincier

Leila Boukhalfa © Cyrielle Mincier

Amarande Angely, des créations s’adressant à des femmes “sanguines, pêchues et extraverties”

Aramande

Amarande Angely © Cyrielle Mincier

Amarande joue le jeu de la customisation pour cette nouvelle édition: « Je retravaille les objets que je trouve ». Pour ce marché, elle s’est limitée à faire de la customisation « accessible » afin que tout le monde puisse porter ses créations. Ce qu’elle préfère ? La face d’ornement dans les vêtements. Elle fait ses imprimés manuellement dans un but de créer de l’unique. Pour l’occasion, elle a orné de perles de simples bonnets pour rendre ceux-ci plus attirants. Pour l’instant, elle est en train de créer des sacs pour la vie de tous les jours avec toujours ce rappel de jeu graphique qu’elle aime beaucoup. L’année passée, elle a été la grande gagnante du prix Delvaux.
http://www.amarandeangely.com/

Amarande Angely © Cyrielle Mincier

Amarande Angely © Cyrielle Mincier

Marion Jouffre : du prêt à porter féminin décalé et glamour

Marion Jouffre © Cyrielle Mincier

Marion Jouffre © Cyrielle Mincier

Marion Jouffre avait déjà participé au salon « Customisez-moi » l’an passée avec sa toute première collection de tailleurs féminins. Cette participation marquait le début de sa marque, créée à partir de costumes d’homme dans une ambiance androgyne. Gagnante du prix TAO et de la petite robe Guerlain il y a un an, elle a commencé sa carrière sur les chapeaux de roues. Sa nouvelle collection est une continuité de l’ancienne, « j’avais vraiment envie de la confirmer ». Son univers noir et blanc est un monde de haut-gamme où chaque vêtement est doublé en soie. Style classique parfois décalé mais toujours chic. Sa prochaine collection vous surprendra par les techniques utilisées comme la peinture sur textile. Le tailleur, pièce importée de la garde-robe de l’homme sera toujours au centre de sa collection. « Le costume est quelque chose architectural alors que la peinture est beaucoup plus spontanée, plus fragile ». Son travail, c’est cette dualité. Chaque dégradé sera fait main ce qui rendra l’objet unique, sa collection sera marquée par la subtilité.
http://marionjouffre.be/

Marion Jouffre © Marion Jouffre

Marion Jouffre © Marion Jouffre

Mirjana Deletic Crampton,  créatrice de la marque de maroquinerie Deleti Handbags

Mirjana Deletic Crampton © Cyrielle Mincier

Mirjana Deletic Crampton © Cyrielle Mincier

Arrivée il y a deux mois en Belgique, Mirjana Deletic Crampton a eu un véritable coup de cœur pour notre pays « Belgian are fashionable ».  Il y a 4 ans, elle quittait le monde politique pour le monde artistique. La créativité a toujours été importante pour elle, changer de vie était une évidence. Elle a commencé par créer des sacs pour elle-même mais vu l’intérêt grandissant de ses amis pour ceux-ci, elle a commencé une collection. Ses sacs sont un mélange de cultures et de voyages. La géométrie et les couleurs sont importantes pour cette créatrice. L’Afrique, l’Europe, les mentalités, les endroits qu’elle visite sont autant d’inspirations qui se retrouvent dans ses créations. Son choix ? L’originalité. Un cuir de qualité et des finissions parfaites, c’est l’engagement de cette artiste provenant du Monténégro.
http://www.deleti.me/

Deleti Handbags

Deleti Handbags © Deleti Handbags


Cyrielle Mincier