fbpx
logo
Top
© Edmunds

Edmund’s bow tie met le nœud papillon en valeur

Depuis que Stromae l’a remis au goût du jour, le nœud papillon est le nouvel accessoire in’ ! Matthieu, 27 ans, et Camille, 24 ans, jeune couple bruxellois lancent Edmund’s bow tie : la marque de nœud pap’ 100% belge.

Camille et Matthieu © Edmunds

Camille et Matthieu © Edmunds

Camille voulait essayer de coudre, Matthieu voulait un nœud papillon
Et l’aventure Edmunds commence ! « Nous sommes allés dans un magasin de tissus, ce qu’il y a de plus banal, au coin de la rue, chercher ce qui nous plaisait », raconte Matthieu, « Camille l’a cousu et j’avais mon petit nœud papillon ». Sans y être prédestinés (Ndlr : Matthieu travaille dans une banque et Camille est architecte d’intérieur), ils se lancent dans la mode. Aujourd’hui, un an et demi plus tard, la marque compte une vingtaine de nœuds suivant deux modèles, un pointu et un droit, réalisés dans différents tissus en coton colorés, funs et rigolos. « La cravate c’est pour le travail, le truc un peu chiant. L’idée, c’est vraiment que le nœud pap’ soit fun .»

Les noeuds Yellow Cube, Red Stars, Pinapple et Lemon Tree © Edmunds

Deux fonctions et deux tableaux
Afin de ne pas se marcher sur les pieds, le couple s’est divisés les tâches. Camille s’occupe du côté créatif. Pour l’instant, c’est elle qui conçoit les nœuds papillons. Elle les coud à la machine dans une pièce de sa maison. Matthieu est responsable du marketing, de la communication et de la gestion du site internet. « Chacun a son rôle, mais nous restons complémentaires et ne faisons jamais rien sans l’accord de l’autre ». Actuellement, la marque Edmund’s bow tie se décline en deux tableaux : les nœuds papillons pour les particuliers, gérés grâce au site internet et ceux pour les événements qui sont personnalisés selon la demande.

Wedding by Edmunds © B. Wings

Wedding by Edmunds © B. Wings

L’homme derrière Edmunds
« Il y a l’homme qui ose, qui s’affirme et qui se différencie des autres en portant notre produit, dont il est fier », explique Camille. « L’accessoire rend l’homme spécial. Porter un nœud papillon, c’est un peu risqué. Mais quand il franchit le pas, les gens se retournent et le regardent. C’est génial. » Alors non, le duo ne fait pas partie d’une jeunesse socialiste qui porte le nœud pap’ en signe d’allégeance à Elio Di Rupo. Edmunds, c’est le projet commun d’un couple qui remet le nœud papillon au goût du jour et qui rêve d’en faire porter un à Charlie Winston, lui qui ne quitte jamais sa cravate !

© Edmunds

© Edmunds

Une marque d’accessoire pour homme : un grand projet
Jamais à court d’idées, ils nous confie que l’aboutissement du projet est de faire d’Edmunds une marque d’accessoires pour homme, rien que ça ! « On commence par le nœud papillon car c’est un produit phare ». Petit à petit, les choses se mettent en place. Le couple a déjà commencé à produire des pochettes assorties aux nœuds papillons. Puis, pourraient venir les bretelles. Camille se verrait bien créer des maillots de bain. Et la cravate dans tout ça ? « On ne ferme pas la porte », répond Matthieu, « il y a moyen de la rendre rigolote ». Dans la discussion, Camille glisse aussi son envie de créer des nœuds papillons pour femmes… La classe !

Noeud Crazy Jungle avec pochette © Edmunds

Noeud Crazy Jungle avec pochette © Edmunds

Facebook

https://www.edmunds.be

Pauline Zecchinon