fbpx
logo
Top

Évasion nordique avec Kings of Edelgran 

Kings of Edelgran est un duo d’indie-folk rock dont la musique envoûtante invite au voyage. Aux influences scandinaves, ils amènent une véritable bouffée d’air frais sur le paysage musical belge.

Ils sont de ces artistes qui nous emmènent ailleurs. Fondé en 2013, Kings of Edelgran est composé de Jérome Caudron et Josias Delcourt. Un nom original aux connotations nordiques (« Edelgran » signifie « Sapin » en norvégien), comme leur musique, influencée par Bon Iver, Volcano Choir ou encore Sigur Ros. Le duo débute le voyage musical en avril 2014 avec Kor Isen, premier EP auto-produit. Début 2017 arrive l’album avec de nouveaux titres, complété par les deux premiers EP ré-enregistrés, re-mixés et re-masterisés. En résulte une musique rêveuse et planante, un univers à l’esthétique travaillée : le souffle est précis, le mouvement jubilatoire, le résultat imprégnant.

Leurs parcours

L’un est autodidacte, l’autre a suivi le conservatoire, mais ce sont par des influences communes et un même objectif que le duo s’est naturellement formé. Complémentaires, leurs rôles respectifs se sont facilement trouvés : Jérome étant plutôt instrumentiste côté guitare, basse, batterie; et Josias côté chant, cuivres et claviers.

La communion des deux donne une hypnotisante réussite. La musique transporte aux travers de paysages infinis et intenses, le son reflète une certaine maturité et les mélodies sont tantôt douces, tantôt majestueuses. Le temps semble tout à coup s’arrêter.

Premier clip

Le clip de Askja a été réalisé de A à Z par Yasmina H’mamou. « On est finalement très peu intervenus dans sa réalisation, si ce n’est pour éclaircir certains doutes ou amener l’une ou l’autre piste de réflexion » nous confie Jérome. Yasmina H’mamou réalise également le Vjing durant leurs concerts, elle connait donc parfaitement leur univers et le clip est la suite logique du travail en live.

Et la suite ?

Quand nous leur demandons ce dont ils rêvent : « Simplement réussir à gagner notre vie en faisant ce qu’on aime. C’est un rêve en soi. Et avoir un studio en Islande, le long de la mer, aussi. » C’est tout ce que nous pouvons leur souhaiter ! Nous attendons la suite avec curiosité en tout cas.

Donaline Hermant