logo
Top

J’ai testé pour vous… être habilleuse lors du concours « Customisez-moi »

Samedi, j’ai eu la chance d’accompagner Marine Vivier lors de la préparation du concours « Customisez-moi ». Être l’assistante personnelle/l’habilleuse d’une styliste, c’était tout nouveau pour moi. Je vous raconte mon expérience en détail.

Le top départ est donné à onze heures tapante et tout le monde à intérêt a être à l’heure. La journée est réglée comme du papier à musique et aucun retard ne sera toléré. Les créateurs s’installent en backstage, chargés comme des baudets avec leurs tringles, cintres,aiguilles, trousses de couture…

Répartition des mannequins par créateurs

Les mannequins dans les coulisses Customisez-moi

Les mannequins dans les coulisses © Elise Carton

Les mannequins sont reparties par créateur. On distingue les mannequins « d’agence » des mannequins du casting « sauvage ». Celles d’agences étant généralement plus habituées et professionnelles que celle dont c’est pratiquement le premier défilé. Le hic ? On partage ! C’est-à-dire que, parfois, un mannequin défile pour la styliste numéro 1 mais aussi pour la styliste numéro 3. Sachant qu’un passage dure 2 minutes, un simple calcul nous permet de comprendre que nous avons exactement 2 minutes pour la déshabiller et la rhabiller. Les responsables tentent d’attribuer à chaque créateur le même nombre de mannequins d’agence et de mannequins sauvages afin qu’il n’y ait pas de désavantage.

A chaque mannequin sa silhouette

CUSTOMISEZ-MOI_081114-2210

© Boucha Draoui

Nous rencontrons les mannequins et répartissons les tenues. Les critères de sélection sont : la morphologie, le style, la carnation et la couleur de cheveux. Marine, par exemple, avait un maillot qui demandait une poitrine ni trop imposante ni trop petite et nous avons trouvé chaussure à son pied, enfin « nénés à son maillot » au deuxième essayage.

Pour les chaussures, cela peut se réveler complexe. En effet, les créateurs ne connaissant pas les pointures de leurs mannequins à l’avance, suppose toujours un 40. Malheureusement, aucune des mannequins de Marine ne chaussait cette pointure.  Nous avons donc du faire preuve d’inventivité et avons courru acheter une petite semelle en caoutchouc afin que la paire que Marine avec customisée puisse être portée par l’une d’elle.

Customisez moi

Essayage des chaussures © Elise Carton

Après l’essayage, les responsables “mannequins” prennent note de l’ordre de passage des mannequins. Des fiches avec leur nom et celui du créateur sont apposées sur les cintres de leur tenue ainsi que sur les chaussures.

Customisez moi

Les différentes tenues d’Ophélie Weynants © Elise Carton

Atelier couture

Customisez moi

Petites finitions avant le défilé © Elise Carton

Chacun s’attelle à ses finitions. Les vêtements sont ajustés aux proportions exactes des mannequins. Les backstages se transforment en atelier couture, chacun assis par terre, les créateurs discutent et on sent le stress monter.

La chorégraphie

Customisez-moi

Il est temps d’apprendre la chorégraphie © Elise Carton

Il est grand temps de créer et de répéter la chorégraphie du défilé. Pour cela, il y a 2 chorégraphes qui, en prenant compte des idées et de l’avis de la styliste imaginent une disposition et expliquent le tout aux mannequins. Cette partie là n’est pas des moindres car la plupart sont néerlandophones et il est malheureusement parfois compliqué de trouver un traducteur. On leur explique aussi l’attitude qu’elles doivent avoir. Pour Marine on choisit quelque chose de léger, peps, décontracté et du coup on leur demande de sourire, de rigoler, de tournoyer et de poser de manière amusante pour les photographes.

Coiffure et maquillage

Customisez moi

Maquillage dans les coulisses © Elise Carton

Pour les cheveux se seront des tresses et niveau make up ils optent pour les « smoky eyes noirs » entourés de paillettes vert/bleu avec des joues rosées et les lèvres nudes.

Répétition générale

Customisez-moi

Répétition générale © Elise Carton

Pour être honnête, j’ai rarement connu un tel moment de stress. Tout le monde s’agite, les filles courent partout toutes nues, les responsables pressent les mannequins pour que toutes arrivent sur scène au bon moment. Les paroles qui fusent n’aide pas : « à l’aide, je n’arrive pas à lui mettre son pantalon », « où sont ses chaussures, pourquoi elle est dans la file sans chaussures, aidez la ! », « dépêchez-vous » ou encore « quelqu’un a une épingle ? ». En résumé, tout se passe à la vitesse de l’éclair, les vêtements volent, les filles sautent dedans, mettent n’importe quels talons parce qu’elles ont perdu les leurs, les accessoires gisent sur le sol… Au final, zéro pépins, ouf !

Un peu d’énergie

Customisez-moi

C’est l’heure de manger © Elise Carton

Les estomacs commencent à grogner et heureusement le traiteur arrive. L’ambiance est conviviale, tout le monde manger assis en rond par terre ou sur la table lorsqu’elles se font maquiller. Tout va très vite.

Le moment fatidique

Customisez-moi

Juste avant le show © Elise Carton

Le stress est plus que présent, il nous envahit. Je me sens stressée alors que je suis pour ainsi dire “externe” alors imaginez ces pauvres créateurs qui ont passé des heures à réaliser leurs silhouettes. Bernard Gavilan (l’organisateur du concours) passe en coulisses et détend un peu l’atmosphère. Il passe faire un « high five » à tout le monde avant d’aller lancer le show. Apparemment il y a toujours des imprévus pendant un défilé. Lors de celui-ci, une mannequin est tombée malade et a annoncé aux responsables 10 minutes avant le lancement qu’elle ne pourrait pas participer. Elle avait vraiment mal au cœur mais en était incapable…Résultat, on désigne d’autres filles d’agence pour la remplacer dans les 3 passages qu’elle avait. Les autres mannequins connaissant la chorégraphie leur expliquent brièvement et les stylistes prient pour que leurs vêtements conviennent à la remplaçante. Même topo que lors de la répétition générale, tout le monde recommence à crier, à courir,….

Je recommencerai volontiers !

Customisez-moi

Selfie : Elise et deux mannequins © Elise Carton

Mis à part le stress, l’ambiance de la journée était très agréable. Toute l’équipe était heureuse d’être là : autant les mannequins que les stylistes, les responsables et l’équipe l’Oréal. Les mannequins s’amusaient comme des petites folles entre selfies, répétitions de chorés et papotes. Et vis-à-vis des stylistes, elle se montraient adorables aussi ; elles aidaient leurs collègues à s’habiller et complimentaient les vêtements qu’elles aimaient bien. Une dernière anecdote : Marine m’a dit qu’une de ses mannequins de 15 ans lui a demandé si elle pouvait créer le même modèle que sa petite robe noire, en blanc, pour le jour de son mariage.

Elise Carton

Toutes les photos de l’événement © Bouchra Draoui & Elise Carton

L’équipe de Mode in Belgium remercie Marine Vivier pour sa gentillesse et sa disponibilité ! Nous lui souhaitons pleins de belles choses pour la suite… Vous ne connaissez-pas encore Marine Vivier ? Découvrez son univers ICI