fbpx
logo
Top

June : le top des Pop Up Store pour shopper à Bruxelles

Si vous ne connaissez pas encore « June », il est temps de découvrir ce concept hors norme. Depuis juin 2014, June sélectionne des pièces très tendance à présenter dans ses magasins éphémères à Bruxelles. Sur trois jours ou trois semaines en magasin, les vêtements et accessoires s’arrachent à des prix très abordables. Mais qui se cache derrière ce concept ?

Aude Storckel au bureau June. Copyright Mathilde Ridole

Aude Storckel au bureau June © Mathilde Ridole

Aude Storckel a 26 ans, elle a étudié le graphisme et la photographie tout en combinant un travail chez Snapstore (e-shop) en tant qu’assistante pour les shootings photo. Elle part ensuite faire un stage à New-York en 2013. C’est là-bas que l’idée d’un « pop up store » a émergé. Elle a commencé par des ventes privées chez des amis. L’argent gagné était réinvesti pour se fournir les pièces nécessaires à l’ouverture de son premier pop up store en juin. Le principe du pop up est de louer des boutiques sur un petit laps de temps pour y vendre des produits. « Je suis toujours à la recherche de boutiques, ça prend pas mal de temps ».

L’idée : un magasin « pop up »

June pop up store © June

June pop up store © June

Elle choisit le format « pop up » pour ne pas ouvrir une boutique de plus à Bruxelles mais surtout pour donner un côté éphémère. S’il n’y a que 20 exemplaires d’une pièce, la cliente sait qu’elle doit y aller sur les 3 jours d’ouverture sinon elle ne l’aura plus. Aude voulait un contact avec les clientes, qu’elles apprennent à connaître les pièces qu’elle vend, son ambiance. « Il y a une confiance qui s’installe, un lien » et suite à cela, elle a ouvert son e-shop. « Il ne sera pas ouvert tout le temps non plus, je garde le concept éphémère ». Mais on peut se rendre au bureau « June » sur rendez-vous pour acquérir une pièce en particulier. Aude travaille seule et se fournit essentiellement en France, en Italie et en Espagne. « Je veux me rendre sur place auprès de mes fournisseurs car la sélection est très importante, il faut des pièces phares, qu’on ne trouve pas ailleurs». A la question pourquoi « June », elle répond : c’est un prénom positif, c’est aussi le mois de juin qui est la veille de l’été, c’est frais. Elle a aussi créé son logo elle-même et choisi ses couleurs (noir et jaune fluo).

Un concept qui passe par les réseaux sociaux
Pour se faire connaître, Aude a créé une page Facebook « les réseaux sociaux c’est génial, on me connaît d’abord sur Facebook puis ensuite sur Instagram. J’ai stimulé la page Facebook en payant une pub qui permet de se faire connaître d’amis en amis ». Une connaissance à elle travaille également pour le Elle Belgique, et lui consacre parfois des articles qui l’aident à diffuser ses événements.

Date de la prochaine vente : le 28 novembre Chaussée de Charleroi à Ixelles, on pourra y découvrir sa collaboration avec Paperclip (marque de sweatshirt), une pièce spécialement créée pour June. Plus d’infos ICI

Trouver June sur Facebook : https://www.facebook.com/junebrussels
E-shop : http://www.juneclothes.be

Mathilde Ridole