logo
Top
© Les Parisiennes

« Les Parisiennes » une marque qui perdure

Kürina Canpolat, jeune entrepreneuse et gérante de « Les Parisiennes » nous raconte son parcours et nous donne quelques conseils pour durer dans le monde du commerce et de la mode. Un parcours qu’elle a tout fraîchement commencé il y a un an en ouvrant sa boutique de prêt-à-porter féminin.

Ca passe ou ça casse
Quand et comment a-t-elle décidé d’ouvrir sa propre boutique? Une question difficile pour elle. Tout s’est enchaîné très vite : après avoir travaillé deux ans dans une boutique de prêt-à-porter féminin, elle décide de démissionner sur un coup de tête. En un mois, elle se lance et concrétise son premier projet de mode. L’endroit choisi est parfait, que ce soit pour la boutique ou les fournisseurs. « Ça passe ou ça casse » confie-t-elle. Le fait d’avoir sa propre boutique était dans un coin de sa tête depuis longtemps, mais elle ne pensait pas le faire de si tôt. « Je suis jeune, je ne veux pas avoir de regrets » explique Kürina. A 24 ans, la créatrice sentait le besoin de se réaliser soi-même.

© Les Parisiennes

© Les Parisiennes

Pas de recette miracle 
Selon elle, pour durer dans le secteur du commerce, il n’y a pas de recette. Ni même de recette miracle. Ouvrir un commerce dans le secteur de la mode ? Facile ! La suite l’est beaucoup moins. Une boutique ne fonctionne pas comme une grande chaîne de magasins où les collections sont pré-définies. Les collections doivent être renouvelées toutes les deux ou trois semaines. Ce travail comprend des contraintes. Il faut se déplacer au moins une fois par semaine, parfois à l’étranger, pour décider des prochaines pièces qui seront en magasin.

Je suis jeune, je ne veux pas avoir de regrets

Le client est roi
Même si suivre les différentes tendances est important, il faut aussi prendre en compte l’avis de la clientèle. Une grande différence avec les grandes chaînes de magasins ? Gagner la confiance de son client pour le garder. Les collections ne sont définies que deux à trois semaines avant leur arrivée en magasin. Ce qui permet à la jeune entrepreneuse d’ajouter certaines pièces ou de modifier sa commande selon les envies de la clientèle, sa plus grande priorité. Elle souhaite que « Les Parisiennes » soit un endroit où tout le monde trouve son bonheur. Telle est la devise de la marque.

Pour retrouver « Les Parisiennes » sur Facebook, c’est ici : Les Parisiennes

Barina Canpolat