logo
Top

Lux Fashion Week : Quand la province invite ses créateurs…

Ce vendredi 18 septembre débutait la folle semaine de la Lux Fashion Week. L’ancienne gare d’Arlon située à Stockem a revêtu son tapis rouge pour accueillir 9 créateurs de sa province, le Luxembourg. Au menu ? Un défilé haut en couleur dans un endroit pour le moins atypique. 1000 personnes s’étaient données rendez-vous pour cette première édition organisée par l’Avenir du Luxembourg.

Mode in Belgium vous présente les 9 invités pour l’occasion :

DigaméSi & X’-AS d’Anne Deprez et Ludovic Navet : le raffinement 

C’est une arrivée toute en couleurs qu’Anne Deprez nous a proposée. Une fois encore, cette créatrice ose et nous présente des robes étonnantes. Un long voile, de la dentelle ou bien de la fourrure le tout sur un air classique nous rappelle l’époque du roi soleil où l’élégance était un point d’honneur. N’oublions pas les corsets, une collaboration avec X’-AS de Ludovic Navet, son fils.

Digamési ©Marion Gatinel & Cyrielle Mincier

Digamési ©Marion Gatinel & Cyrielle Mincier

« Il était une fois… » de Sandrine Dauchot : la fluidité 

Mousseline, satin, soie, les textures sont diverses mais le résultat est le même : une robe fluide et légère.
Pour le plus beau jour de votre vie ou pour être la plus jolie, Sandrine Dauchot vous raconte son propre conte de fée en seulement quelques créations.

Il était une fois… ©Marion Gatinel

Vinciane C* de Vinciane Collignon : la jeunesse

Une musique motivante, Vinciane Collignon ne manque pas de punch! Sa marque met en valeur la femme, sans complexe. Le jeu de la transparence additionné au veston fait basculer l’été vers l’automne. Les motifs de branches ne laissent aucun doute! Un produit minimaliste qui se veut, on ne peut plus sexy!

Vinciane C* ©Marion Gatinel

Vinciane C* ©Marion Gatinel

Général Guérisse de Kathleen Guérisse : l’aérien décalé

Des pompons, des épaulettes pointues, des paillettes; c’est la recette décalée de Kathleen Guérisse. La fourrure en guise de veston associée au shorty, un challenge osé mais réussi! La créatrice propose des accessoires aériens et surprenants pour compléter ses tenues.

Général Guérisse ©Marion Gatinel

Général Guérisse ©Marion Gatinel

R+ Huberty de Robin Huberty: la sobriété

Véritable standing ovation pour ce créateur bien connu. Le noir, le gris et le blanc se sont superposés pour former un ensemble unique réservé aux hommes. Des vestes déstructurées, de longues chemises associées à de pulls courts et amples, Robin Huberty a joué la sobriété avec élégance.

R+ Huberty ©Marion Gatinel

R+ Huberty ©Marion Gatinel

Marie Schweisthal : l’anti-conformiste 

Un show qui commence dans l’obscurité, une promesse d’un défilé hors du commun… Nudité, contrastes,  transparence, dégradés et ce, tout en relief! Marie Schweisthal vacille entre plusieurs univers.

Marie Schweisthal ©Marion Gatinel

Marie Schweisthal ©Marion Gatinel

Sophie Debrouwer : étonnante 

Qui aurait eu l’idée d’associer des boots avec une robe? Ou bien… d’accorder son chien à sa tenue? Sophie Debrouwer passe de l’excentrique au classique avec ses robes noires et argentées. La créatrice propose des contrastes étonnants comme son short pour homme en velours. Des paillettes aux accessoires fluos, rien est laissé au hasard.

Sophie Debrouwer ©Marion Gatinel

Julia de Manon Peuteman: surprenante

Ses tenues sont complexes mais chaque pièce se détache pour s’unifier avec les autres. L’homogénéité, c’est le terme pour qualifier son défilé. Néanmoins, la créatrice joue la carte de la couleur et celle des ouvertures. Pas de décolleté mais des fentes pour découvrir les hanches. Une jupe qui cache un short, Manon Peuteman s’amuse avec le réversible.

Julia ©Marion Gatinel

Julia ©Marion Gatinel

Deborah Courtoy: bohémienne 

Une traîne légère qui tombe sur une jupe courte. Une robe de mariée et des baskets. Deborah nous surprend autant qu’elle nous déstabilise mais son envie de simplifier le port de la robe nous rassure.

Deborah Courtoy ©Marion Gatinel

Deborah Courtoy ©Marion Gatinel

Cyrielle Mincier