fbpx
logo
Top
© MANON LICE

MADE & MORE : la mode durable pour les fashionistas

En octobre 2013, Stéphanie Fellen lance une petite bombe dans le milieu de la mode et du net : Made & More. Une boutique en ligne dédiée exclusivement à la mode durable ainsi qu’à la transparence sur l’étiquette. Aujourd’hui, le site compte une vingtaine de marques à son actif et Stéphanie ne compte pas s’arrêter en si bon chemin !

Stéphanie Fellen © Made & More

Stéphanie Fellen © Made & More

Une idée qui fait son chemin
Lorsqu’elle sort de l’Université de Liège, son diplôme d’ingénieur de gestion en poche et son âme d’entrepreneuse en ébullition, Stéphanie fait un constat : les entreprises textiles se délocalisent, les ouvriers en Europe perdent leurs emplois, il y a des savoir-faire européens non exploités. Bref, un gros dérèglement.  À côté de cela, Stéphanie aime s’acheter des vêtements, mais elle veut savoir d’où ils viennent et comment ils sont faits. « Je regardais l’étiquette sur chaque vêtement que j’achetais. Je voulais trouver l’info, c’était impossible », raconte-t-elle. Alors, après quelques années de carrière dans une multinationale, Stéphanie démissionne et crée Made & More.

Son mantra : soutenir l’industrie européenne
Stéphanie est ce petit bout de femme engagée et déterminée qui croit au pouvoir d’action du consommateur et qui veut revaloriser les industries textiles européennes. Elle martèle : « entre 2004 et 2009, il y a eu plus d’1 millions d’emplois perdus dans l’industrie textile en Europe. Il y a pour l’instant 24 millions de chômeurs en Europe. Il faut continuer à acheter de la mode mais de manière réfléchie. Donne tes 50€ à ceux qui vont fabriquer ici et dans des conditions correctes ». Et ça, ça fait réfléchir !

© MANON LICE

© MANON LICE

« La mode éthique est connotée : je vais au marché avec ma toile de jupe ! »
« Moi, j’étais business woman, le pantalon en lin ça n’était pas pour moi », explique Stéphanie. À force de recherches, de renseignements et de rencontres, elle trouve une quinzaine de marques qui respectent ses conditions : le Made in Europe, la transparence sur l’étiquette et « être à la mode ». Un chemisier blanc un peu stylé, une jolie robe, et exit les idées reçues sur la mode équitable. Un concept est né. Stéphanie est minutieuse dans son choix. « D’un côté, il faut que le courant passe bien avec le créateur, ce n’est pas juste une marque que je mets en avant, mais aussi l’humain. De l’autre côté, j’évite le côté « green », je veux de la mode ! ».

Réinventer le magasin et élargir l’offre
Des projets, Stéphanie n’en manque pas. Elle elle aimerait constituer une équipe autour de Made & More, qu’elle a mené seule jusqu’à maintenant. Un autre aspect important à développer : la boutique éphémère. Stéphanie se voit bien réinventer le magasin traditionnel, développer des Pop-Up store dans des villes différentes. Paris, Londres, Bruxelles… Rien ne l’arrête ! « J’aimerais aussi élargir l’offre du site à une gamme homme », précise-t-elle. Ambitieuse, elle rêve d’une marque Made & More 100% belge qui pourrait voir le jour d’ici un an ou deux. On l’attend !

© MANON LICE

© MANON LICE

SITE
FACEBOOK

Pauline Zecchinon