fbpx
logo
Top

“On m’appelle la tornade”: Adrien Devyver vous dit tout sur le TDA/H

Ce mois-ci, nous avons décidé de nous pencher sur le premier livre d’Adrien Devyver. Publié aux éditions Kennes, celui-ci aborde la pathologie du TDA/H dont est atteint l’animateur. On vous en dit plus dans cet article!

Le nom d’Adrien Devyver vous dit probablement quelque chose. Figure bien connue du paysage audiovisuel belge, vous l’avez sûrement aperçu dans des émissions telles que “Un Gars, Un Chef”, “The Voice Belgique” ou encore “Le Grand Cactus”. Par contre, ce que vous ignorez peut-être, c’est qu’il est atteint de TDA/H. Dans son premier livre, il aborde de façon très personnelle les obstacles et défis liés à ce trouble qui fait partie intégrante de son quotidien.

Le TDA/H, qu’est-ce que c’est?

Selon l’association TDA/H Belgique, le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité peut être définit comme “un trouble de l’inhibition qui affecte les champs d’activités suivants : la mise en œuvre et l’organisation ; la vigilance et l’attention soutenue ; l’effort soutenu et la planification ; la mémoire de travail. Il entraîne des difficultés à inhiber et à contrôler les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique), les comportements et les émotions (impulsivité)”.

Attention, ne mélangeons pas tout… Bien souvent, les personnes souffrant de TDA/H sont qualifiées d’hyperactives. Or, une personne présentant un Trouble Déficitaire de l’Attention ne manifeste pas toujours de l’hyperactivité, et cette pathologie ne se réduit pas qu’à ce seul facteur.  

Envie d’en savoir plus? Rendez-vous ici.

Faire de sa différence une force

Diagnostiqué il y a quelques années seulement, Adrien Devyver a décidé de mettre sa notoriété au service de cette cause. Parrain de l’association TDA/H Belgique, il a écrit un livre pour mettre en lumière les obstacles auxquels sont confrontés les personnes souffrant de ce trouble, mais aussi pour donner des conseils et partager les astuces qu’il utilise lui-même au quotidien pour tirer avantage de cette “faiblesse” qui finalement, n’en est peut-être pas une. 

Le tout est ponctué par des petites anecdotes privées. Le livre est très bien documenté et fait intervenir des spécialistes compétents dans leurs domaines. Mais c’est sans nul doute cette dimension personnelle ajoutée qui fait toute la différence. Nous sommes au-delà d’un livre purement informatif, il y a une dimension humaine qui est bien présente.

Instagram @adriendevyver_

Pour qui?

Forcément, cet ouvrage s’adresse en particulier aux personnes diagnostiquées TDA/H, ou encore à leur entourage. Adrien Devyver y donne l’impression d’être un grand frère qui est là pour partager son expérience et épauler les personnes qui traversent ce qu’il a lui-même traversé. Vu son parcours et sa carrière exemplaire, lire ses mots peut procurer beaucoup de forces et d’espoir aux lecteurs. 

D’après nous, cette lecture peut aussi être très enrichissante pour les personnes qui ne sont pas touchées, de près ou de loin, par cette pathologie. En effet, ce trouble touche des fonctions que nous connaissons tous… nous avons tous à un moment donné fait preuve d’impulsivité, de distraction ou encore de procrastination (notre grande copine!). Mais les patients TDA/H ressentent généralement cela de façon plus régulière et intense… C’est important de le savoir car bien qu’il soit difficile d’estimer de façon exacte le nombre de personnes atteintes, on sait qu’il s’agit d’une pathologie fréquente.

Pour découvrir un extrait du livre, rendez-vous ici.

Bonne lecture 😉

Julie Jandrain