fbpx
logo
Top

R+Huberty créé pour l’homme moderne

Robin Huberty a étudié le stylisme à l’Helmo à Liège en 3 ans. La mode masculine est un secteur qui lui plait. Il se dirigera vers des collections homme dès la 2ème année et recevra les félicitations du jury en dernière année. Il nous raconte son parcours scolaire jusqu’à la réalisation de sa première collection masculine commercialisée. 

©Nathalie Noël

Collection S/S 2015 R+Huberty
©Nathalie Noël

« L’Helmo, une formation complète »
Pour Robin, l’Helmo offre une formation très complète. « On apprend à tout faire de A à Z: on fait nos croquis, nos recherches, nos moodboards, etc. Puis, on passe au patronage, aux prototypes et on coud nous-mêmes ». “Cette école est sans doute moins connue que l’académie d’Anvers ou la Cambre qui axent plus leurs formations sur le créatif mais d’un point de vue technique, des écoles comme l’Helmo sont à la pointe.” A sa sortie de l’Helmo en juin 2014, Robin effectue deux stages dont un à la Maison Natan.

Lancement de la marque : « R+ Huberty »
Après ça, Robin décide de lancer sa marque. Pour cela, il contacte d’abord Job’in Design à Liège, une pépinière d’entreprises : « avec des rendez-vous réguliers, on a réussi à monter le projet ». Financièrement, ce n’est pas Job’in Design qui le suit. Robin a rendu un dossier pour une demande de bourse de préactivité délivrée et acceptée par la Région wallonne. « La bourse aide mais ne suffit pas, je travaille à mi-temps sur le côté pour financer ma prochaine collection » nous confie-t-il. “ Rien que les graphistes et le site internet me coûtent très cher”. De plus, Robin ne délocalise pas sa production, ses collections sont donc fabriquées en Belgique. « C’est plus facile pour garder un œil sur ce qu’il se passe, pouvoir aller sur place et avoir le contrôle ». Mais le local coûte plus cher. « Ma gamme de prix est accessible mais certaines pièces ont des tarifs plus élevés ». « Je travaille avec les ateliers Mulieris à Bruxelles et je suis très content de leur travail ».

S/S 2015 R+Huberty ©Nathalie Noël

S/S 2015 R+Huberty ©Nathalie Noël

L’architecture comme inspiration
Pour l’instant, Robin Huberty crée des petites collections : une dizaine de pièces produites chacune en 10 exemplaires. Il sentait que du côté création, il y avait un marché pour l’homme et beaucoup de choses nouvelles à apporter. « Peu de créateurs se lancent dans l’homme ». Il s’inspire toujours de l’architecture et de la rue. Pour sa collection actuelle, il s’inspire plus particulièrement du Musée Juif à Copenhague qui est très épuré, très graphique et monochrome. « C’est une mode assez pointue ». L’homme que Robin habille se sent bien dans sa vie professionnelle et privée, il est épanoui dans ce qu’il porte. « Il aime la mode, le design, l’architecture, c’est un mode de vie ». Le créateur joue avec les matières : tissus techniques, sportswear, matières enduites, imperméables qu’il contraste avec le coton. En effet, la production et les tissus sont locaux excepté le cuir qui est italien.

S/S 2015 R+Huberty ©Nathalie Noël 

 http://robinhuberty.com
https://www.facebook.com/RobinHubertyFashionDesign?fref=ts

 

Mathilde Ridole