fbpx
logo
Top

Show La Cambre 2015 : Le debrief d’Iwana

La semaine dernière les plus modeux d’entre vous ont répondu présent à l’appel du très attendu défilé des étudiants de la Cambre. Dans une salle bondée et un brouahaha incroyable plombé par une chaleur étouffante, se tenait le sujet de l’admiration commune.

Mon âme d’enfant était tout éveillé, c’était mon premier défilé « La Cambre » en vrai, avant, je le regardais en direct sur mon ordinateur… mais ça, c’était avant !

Découvrez dans cet article mon ressenti global sur le show de cette année et en bonus quelques collections coups de coeur !


La musique retenti, et là commence un incroyable défilé doublé d’une mise en scène ludique où chaque étudiant est représenté dans son univers créatif.

En temps que styliste, j’ai une admiration pour tous ces étudiants qui ont accompli des collections merveilleuses et incroyablement techniques.

Ceci dit je reste aussi perplexe devant certaines collections. Parfois La Cambre devient un lieu d’expérimentation trop complexe pour le commun des mortelles….Voici l’avis que je me suis fait sur les collections de chaque année d’études :

Les 1ere années

Mode in belgium

©belmodo

Ils sont encore anonymes, leurs noms ne nous sont pas encore familiers (et oui parce que quand tu es ressortissant de La Cambre tu sais ce que c’est que d’être une star des médias !) et pourtant je dois dire que c’est une année qui m’a fortement impressionnée. Autant par la masse de travail que les étudiants ont accompli, que pour le fil conducteur clair qu’ils ont mis en place. Le sujet est un objet de couleur qui donne lieu a une silhouette masculine et féminine, l’étudiant crée un couple au look expérimental, explorant le volume, la transparence …

J’ai adoré leur collections- l’expérimentation dans toute sa splendeur.

Les 2 emes années

mode in belgium

©Thomas Gueudré

Le tricot était clairement à l’honneur dans le travail des étudiants de 2eme année.

Encore du volume et toujours une recherche sur la texture qui est  intéressante.

Mais un résultat un peux “déjà” vu pour ma part.

Les 3eme années

J’ai été bluffée par certaines collections de 3èmes années où l’ont voit des pièces abouties et construites se mélanger à la perpétuelle recherche de volume expérimental typique de l’école.

mode in belgium

©Thomas Gueudré

J’ai eu un énorme coup de coeur pour la collection de Daphné Pirot qui est apparue sur fond de musique japonaise.

Le coté fun et décalé de sa collection m’a laissé une impression très positive.

J’ai adoré la trucker jacket en plastique transparent avec ses palmiers bleu électriques peints dessus (qui se trouve être une pièce issue d’un vestiaire mettable dans l’esprit de la veste en jeans) et le trench coat hybride – chemise hawaïenne.  Wow !

Pour moi cette collection est le reflet d’une créativité maîtrisée qui permet de laisser suffisamment de place a des choses plus concrètes.

Pour ceux qui se poseraient la question : je m’interroge sur le manque de choses concrètes à La Cambre en général parce qu’à la fin de leurs études, tous ces étudiants sont destinés a travailler en tant que stylistes et non en tant que costumiers.

Pour ça, il leur faut une certaine connaissance de ce qui est commerciale et de l’habit en lui même… malheureusement je trouve que c’est un aspect qui est trop peu présent dans les collections car il est diminué au détriment de la sur-créativité ambiante.  (le débat est lancé)

Les 4ieme année

De nouveau j’ai été dans l’ensemble agréablement surprise par le bon compromis que j’ai pu retrouver dans les collections : le vêtement émerge des collections.

mode in belgium

©Thomas Gueudré

Gros coup de coeur sur les look 70’s de la collection de Katia Mazmishvili qui a su créer un univers très féminin et très couture sans tombé dans la caricature.

 mode in belgium

©Thomas Gueuré

Autre collection impressionnante et bordée de rayures celle de Julian Klausner.

Les 5ieme années

Mode in belgium

©Thomas Gueudré

Et là, je suis tombée de mon ascenseur émotionnel, ce fut une petite déception.

Certains me diront sans doute : “ La Cambre ce n’est pas du prêt-à-porter, c’est de la haute couture, de la recherche, de l’avant garde”. Bien entendu c’est de la recherche, mais après 5 ans d’études l’aboutissement des collections m’a semblé très flou.

Pour moi les collections étaient trop décalées et dépourvues de sens. J’attendais quelque chose de plus construit, un cran au dessus des 3iemes et 4iemes années, quelque choses qui me donne envie de passer une commande chez l’un de ces stylistes en devenir.


Je conclurais donc par un avis globale positif. Je reste tout de même émerveillée par le travail titanesque et la recherche ultra créative des étudiants.
Ce défilé me laisse une impression d’avenir ludique pour la mode de demain, c’est une expérience enrichissante et une source d’inspiration très intéressante.

Bien entendu cet avis n’engage que moi et j’ai une vision plus “prêt-à-porter” de la mode.  Et vous qu’en pensez vous ?

Iwana Krzeptowski