logo
Top

Yseult, le label liégeois qui promeut une mode 100% belge et écoresponsable

L’industrie de la mode est si polluante qu’une nouvelle génération de créateurs et de créatrices se sent responsable de proposer une mode plus éthique et plus axée vers des innovations vertes. Yseult en fait partie. Cette jeune marque liégeoise actualise les codes de cette industrie et, par son engagement, montre l’exemple.

Face aux différentes controverses de l’industrie et la mode, beaucoup de jeunes créateurs et créatrices choisissent de les dénoncer en proposant des alternatives plus responsables. Perrine Bourguignon s’inscrit dans cette lignée. À son échelle, la créatrice a réfléchi à la manière dont elle pouvait réduire l’impact écologique et la surconsommation de textile, tout en jouissant de sa passion. En créant sa marque Yseult, elle prouve que les mots mode, local et écologique peuvent être associés.

L’upcycling et le local, deux procédés tendance qui définissent la marque

Tous les vêtements Yseult sont confectionnés à partir des tissus provenant des fins de stock de grandes maisons de mode. Cette caractéristique garantit qualité, réduction de l’empreinte écologique et exclusivité. Ces textiles, étant limités, impliquent un nombre réduit de la production de chaque modèle. 

De plus, la marque prône le made in Belgium. De la conception à la confection, toutes les étapes de création sont réalisées en Belgique, à Liège plus précisément. De cette manière, Perrine et sa marque profitent des savoir-faire et de l’éthique belges. Les vêtements Yseult respectent les conditions de travail et le bien-être de l’équipe chargée de la fabrication. Le tout en participant à l’économie locale. 

Une première collection légèrement perturbée par les événements…

Le samedi 14 mars, la première collection Yseult aurait dû être présentée au public et à la presse lors d’une petite présentation exclusive à Liège. Compte tenu des circonstances et de l’annulation de l’événement, nous n’avons pas pu la voir… Malgré tout, nous ne nous sommes pas laissées abattre et avec la créatrice nous avons organisé une séance découverte via une interview en vidéoconférence – of course.

Perrine nous a montré les sept pièces de sa collection capsule. Une collection aux lignes pures mais subtiles, caractéristiques du style de la marque. Les coupes sont simples et les pièces s’inspirent du monde rétro et du jacquard. Un bel assortiment intemporel qui ne tombe pas dans le basique. Chaque modèle peut se porter pour diverses occasions, des plus décontractées aux plus formelles, selon l’accessoirisation. 

And more to come…

Sa collection estivale est en cours de création. Elle se compose d’une dizaine de pièces fraîches, sophistiquées et intemporelles. Perrine souhaitait apporter un peu de couleur et d’originalité à certains de ses vêtements qui s’annoncent parfaits pour l’été. 

Actuellement, la date de sortie de cette collection reste indéterminée. L’atelier de confection ayant été réquisitionné pour la confection de masques, toutes les pièces n’ont pas pu être terminées avant les différentes injonctions. Même si la production est temporairement à l’arrêt, Perrine reste disponible pour toute demande de renseignements ou d’informations. 

Quand la situation s’améliorera, la marque Yseult sera disponible physiquement lors de pop-up à Liège et à Bruxelles. Pour le moment, la première pièce de cette collection d’été a été dévoilée dans une story Instagram de la créatrice : un pantalon confortable mais canon. Le vêtement parfait pour rester stylé.e pendant le confinement. 

Si la créatrice aime toutes les pièces de sa première collection, elle reconnait avoir un petit coup de cœur pour la blouse Dixie, une blouse noire agrémentée de sequins sur le buste et les poignets. Elle avoue qu’elle lui est apparue comme une révélation et qu’elle l’a même conçue en une journée. De notre côté, notre cœur balance entre la blouse préférée de Perrine et le Blazer Roy

Retrouvez-la sur son Instagram et découvrez toutes ses créations sur son site

 

Laetitia Bindji