logo
Top

Interview : Florent Brack, The Voice des Ardennes belges

Photo de couverture : © Florent Brack

Si vous suivez l’émission The Voice Belgique depuis quelques années, ce nom doit vous rappeler quelque chose. Le jeune chanteur alors adolescent avait gagné l’édition de 2015, mais qu’est-il devenu depuis ?

Florent Brack est un chanteur de 21 ans originaire de la province du Luxembourg. Le jeune ardennais est passionné par la musique depuis toujours. Adolescent, il a créé un groupe avec ses frères, les Brack Brothers, qui est toujours actif actuellement. Il s’est ensuite lancé dans l’émission The Voice Belgique en 2015, qu’il a gagnée. S’en est suivi son premier single « Cold Heart Blues ». Aujourd’hui, loin d’en avoir fini avec la musique, Florent nous raconte ses projets lors d’une interview par écrans interposés, confinement oblige.     

©FlorentBrack

Peux-tu nous raconter ton parcours depuis The Voice ?

« Je suis parti en Angleterre à l’université pour me former en musique et devenir bilingue, ce que je ne suis toujours pas mais j’ai de bonnes bases. J’ai écrit un autre single pendant que j’étais là-bas et j’y ai aussi créé mon équipe de travail. Puis je suis rentré en Belgique et je suis en train de composer un album, de faire un maximum de musiques et de préparer mon set live. »

Quelles sont tes inspirations musicales ? Comment décrirais-tu ton style ?

«  J’aime beaucoup beaucoup de genres différents ! Donc je m’inspire un peu de tout mais si je devais citer quelques artistes, mon préféré c’est Ed Sheeran. J’aime beaucoup aussi Bryan Adams, Kygo, Eminem… J’aime vraiment de tout. J’ai un style pop avec des influences d’un peu partout. Et comme toute ma famille baigne dans le rock à la base, ça se sent aussi dans mes influences, dans ma voix. J’ai travaillé quand j’étais petit dans une optique rock et ça se ressent toujours aujourd’hui dans ce que je fais. »

Qu’est-ce qui te passionne le plus dans la musique ?

©FlorentBrack

« Ce que j’aime le plus, c’est de partir de rien et créer un projet et aller jusqu’au bout. Par exemple j’ai sorti une chanson il n’y a pas longtemps, Danson Road, et pour l’écrire j’ai vécu un voyage au Canada que j’ai eu la chance de faire en 2019. Ça m’a inspiré alors j’ai griffonné un texte, je suis rentré en Belgique avec les paroles, j’ai commencé à faire la mélodie, puis je l’ai montré à d’autres personnes afin de l’améliorer, de faire des corrections, et on finit par l’enregistrement en studio… Au final c’est toute l’énergie qu’il y a autour d’un morceau et qui l’amène de zéro à la vie, qui me motive. J’adore ça ! »

Quels sont tes projets pour la suite ?

« J’aimerais beaucoup passer sur un album mais le problème c’est qu’il faut pas mal de financement. Produire la musique, c’est pas le plus compliqué je trouve, le plus compliqué c’est de la partager, de trouver les bons filons pour que ça sorte. J’ai déjà composé une trentaine de morceaux et je suis à la recherche d’un label avec lequel je pourrais bien m’entendre pour pouvoir les sortir sous forme d’album. On y travaille, mais faut trouver le bon ! Sinon j’ai aussi un set live qui va être adapté au public qui est presque fini. On est trois sur scène pour l’instant, on sera sans doute 4. Il y a un cajoniste (c’est quelqu’un qui joue du cajón, une grosse caisse sur laquelle on frappe), il y a un pianiste et moi. On devrait bientôt être rejoints par un guitariste. On a fait des tests dans des concerts en France et les gens sont réceptifs donc on va partir l’année prochaine faire la tournée des scènes. »

©Audrey Delacroix

Si un label lisait cet article, comment te vendrais-tu ?

« Alors, jeune homme 22 ans… *rires* Je leur dirais que je suis plus que motivé, que je fais ça depuis que j’ai 16 ans donc même si j’ai toujours beaucoup à apprendre, j’ai déjà 6 ans d’expérience dans le domaine. Je suis certain que c’est ça que je veux faire et que ce n’est pas un simple hobby. J’ai déjà des équipes de travail, j’adore apprendre des choses, me remettre en question, j’ai aucun problème face aux critiques constructives. Je suis ultra motivé, j’ai plein de choses en tête et plein de choses à offrir ! »

Son mot de la fin

« J’espère que tout le monde va bien et qu’on sortira bien vite de cette crise. »

Florent Brack fait partie des jeunes talents belges à suivre. Chez Mode in Belgium nous sommes sûres que vous entendrez bientôt beaucoup parler de lui. Vous pourrez retrouver toutes ses musiques sur Spotify à la fin du mois, en attendant, n’hésitez pas à les écouter sur sa chaine Youtube et à le suivre sur Facebook.

DU TAC AU TAC

Ton chanteur / chanteuse belge préféré(e) ?

Angèle

Festival ou concert ?

Festival

Ta bière préférée ?

Rochefort

Un endroit où tu aimes passer du temps ?

Dans mon studio

Frites ou chocolat ?

Frites

Ta ville préférée ?

Florenville

L’expression que tu utilises le plus ?

Titchu dit ! je l’utilise surtout avec des non-Belges parce que ça fait cliché et j’adore ça !

Marjorie Laforge