logo
Top

Les Belges (ou presque) à ne pas manquer lors de la Fashion Week de Paris

Après New York, Londres et Milan, c’est vers la Ville Lumière que tous les regards (et smartphones) de la fashionsphère se tourneront. Durant 9 jours, les plus grands designers souffleront les tendances des prochains mois et de l’automne – hiver prochain. C’est aussi, lors de la fashion week de Paris, que les plus grands noms de la mode belge dévoileront leurs créations lors de show exclusifs. On attend du style, de l’audace, de la créativité et surtout beaucoup de belgitude. Alors, petit regard vers nos compatriotes (et presque) qui défileront entre le 24 février et le 3 mars 2020…

Saint Laurent

© Inez and Vinoodh

Ce nom peut sembler anodin dans cette liste, et pourtant, Saint Laurent a totalement sa place parmi les Belges à soutenir durant la Fashion Week de Paris ! En effet, le directeur artistique de la griffe française, Anthony Vaccarello, est l’un de nos compatriotes ! Une fois diplômé de la Cambre, le jeune styliste se fait remarquer en devenant lauréat de concours prestigieux. Karl Lagerfeld l’approche et le fait intégrer la maison italienne Fendi. Après cette expérience, il entre chez Versus Versace avant d’être nommé à la tête de la direction artistique de la prestigieuse maison Saint-Laurent en 2016.

Mardi 25 février à 20h 

Dries Van Noten

© Alex de Brabant

Né dans une famille de tailleurs à Anvers, Dries Van Noten étudie le stylisme dans sa ville natale. Diplôme en poche, il se lance directement en tant que styliste indépendant. Il présente sa première collection de prêt-à-porter à Londres en 1986 avec ses 5 autres camarades, qu’on surnomme les 6 d’Anvers (Ann Demeulemeester, Marina Yee, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs). Son style se distingue par son aptitude à mêler avec brio imprimés, motifs et textures.

Mercredi 26 février 15h

Christian Wijnants

© Marcel Lennartz

Bruxellois d’origine, Christian Wijnants déménage à Anvers pour se former au stylisme à l’Académie d’Anvers. Avant de lancer sa propre collection, il rejoint l’équipe de Dries Van Noten pour y dessiner les mailles. Passionné et spécialiste dans le domaine, le créateur remporte de nombreux concours dont ceux de du Festival de Hyeres, le Swiss Textiles Award, l’Andam et le prix Woolmark. Ses tricots et ses imprimés colorés exclusifs offre à sa marque un style féminin, unique et poétique.

Vendredi 28 février 13h30 

Olivier Theyskens

© Patrick Demarchelier/Courtesy of Olivier Theyskens, Fairchild Archive, David Cook, Getty Images, David Cook, Courtesy of Rolex, David Cook, Courtesy of Olivier Theyskens, Courtesy of Clarins Paris, David Cook (2)

Après deux ans d’étude à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre, Olivier Theyskens arrête sa formation pour lancer sa propre marque de prêt-à-porter. Son style goth cool, interpelle Madonna qui portera l’une de ses robes en satin noir pour les Academy Award de 1998. Depuis, son nom est célèbre et le créateur est convié à devenir le directeur artistique de grandes maisons telles que Rochas ou Nina Ricci. 

Vendredi 28 février 16h

 

Ann Demeulemeester

© NICOLAS WAGNER

Ici, une maison belge accueille un directeur artistique français. La fondatrice de la maison éponyme Ann Demeulemeester étudie aux côtés des 6 d’Anvers, à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers. Son style minimaliste et audacieux a rapidement conquis son successeur, Sébastien Meunier, qui n’a pas hésité à accepter ce nouveau poste.

Jeudi 27 février 12h30 

Y/Project

© Arnaud Lajeunie

Y/Project est une maison française qui cache à sa tête un designer belge. C’est au brugeois, Glenn Martens, qu’on a confié la direction artistique et créative de la griffe parisienne. Depuis sa nomination en 2013, le label découvre un nouveau tournant. Le designer mélange les styles et les univers. En retournant les codes de la mode contemporaine, il crée des collections audacieuses, futuristes et exubérantes qui ne laissent personne indifférent. Son talent, en plus de faire couler beaucoup d’encre, lui a permis de remporter le très respecté prix de l’Andam en 2017.

Lundi 2 mars 12h

Les assimilé.e.s

Les noms qui vont suivre n’appartiennent pas à des personnes originaires de Belgique. Pourtant, dans l’esprit général ils sont assimilés aux Belges et considérés comme créateurs belges car ils ont fait leurs études dans l’une des très prestigieuses écoles de mode : l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers ou La Cambre à Bruxelles. Pensons à Marine Serre. Française qui a fait ses armes chez Alexander McQueen, Maison Margiela, Dior ou encore Balenciaga. Diplômée de la Cambre et lauréate du concours LVMH en 2017, elle fait sensation dans la fashion sphère ! Anna Wintour, la rédactrice en chef du Vogue USA, est très élogieuse à son égard, la considérant comme figure montante à suivre absolument.

 Il en va de même pour les Maisons Haider Achermann, Atlein et Nina Ricci. Leurs directeurs artistiques : Haider Achermann, Anthonin Tron et Rushemy Botter – l’un des deux directeurs artistiques de Nina Ricci – ont été diplômé.e.s de la prestigieuse école de mode Anversoise avant d’entamer, respectivement, de grandes carrières. 

Ensuite, nous ne pouvions pas ne pas mentionner la Maison Margiela. Anciennement sous le nom Maison Martin Margiela, la maison de haute couture a été fondée par le créateur belge du même nom, Martin Margiela. Après 20 ans de carrière en tant que directeur artistique, Martin Margiela quitte son poste. Un rôle désormais endossé par John Galliano.

Au final, on peut tout de même être fiers d’être tant représenté.e.s lors d’un événement aussi prestigieux et attendu dans le monde de la mode.

 

Laetitia Bindji