fbpx
logo
Top
© David Olkarny

Sinead Shannon Roche et Versa Versa, des sacs et de l’aventure

En 2012, l’émission Starter, diffusée sur la RTBF  avec pour but d’aider de jeunes entrepreneurs, propulse Sinead Shannon Roche au premier plan. La jeune femme, comédienne de formation, se lance alors dans la mode avec un concept de sac à rabat interchangeable. Sinead a parcouru bien du chemin depuis cette émission et ses sacs Versa Versa sont devenus incontournables.

Le modèle Buenos Aires © David Olkarny

Le modèle Buenos Aires © David Olkarny

Une aventure qui traverse les continents
A l’origine, une envie de changer d’horizon et une idée de sac un peu folle font leur chemin et Sinead se lance. « Je ne connaissais pas le milieu de la mode, mais l’insouciance, le fait de ne pas trop réfléchir, de foncer, cela permet de défoncer des portes comme tu ne le ferais jamais si tu savais dans quoi tu t’embarques », raconte-t-elle. Pourtant, elle prend son métier très au sérieux et se forme à la maroquinerie grâce à un stage intensif à Buenos Aires en Argentine. « Pour me sentir crédible en tant que créatrice, j’avais besoin de me former », précise-t-elle.

Une aventure qui va de Buenos Aires à Bruxelles en passant par Fez, au Maroc, l’atelier de production. Car si Sinead dessine les modèles et choisit les cuirs, c’est dans son atelier de Fez que les sacs voient le jour. « Il y a 70 artisans qui travaillent le cuir depuis 60 ans et qui sont profondément passionnés, ils adorent leur métier et le font vraiment très bien », explique-t-elle. « C’est le moment que je préfère, il n’y a que de la création. J’adore, je suis comme une petite fille qui entre dans un magasin de bonbons. »

Les modèles Versa Versa : le Roma, le Buenos Aires et le Cabana © David Olkarny

Un concept innovant, unique et surprenant
Le concept est pourtant simple. « A la base, il y a une pochette déclinée en quatre couleurs différentes assez classiques : gris, noir, gris clair et brun », explique Sinead. « Puis, il y a le rabat qui se zippe avec une tirette. On peut donc changer de rabat, mettre la couleur que l’on veut et cela transforme le sac ». Actuellement, il y a plus de 30 couleurs différentes. Pour l’instant, la marque âgée de deux ans et demi seulement, propose trois modèles de sacs. Il y a la pochette nommée Roma, ainsi qu’une version plus grande nommée Buenos Aires. Le troisième sac, le Cabana, ne permet pas de changer de rabat mais il est réversible. « Il se retourne comme une chaussette, il y a deux sacs en uns, deux couleurs différentes. » A côté de cela, on trouve aussi des porte-cartes, portefeuilles ou porte-clés déclinés dans les mêmes cuirs que les sacs. Des cuirs de qualité venus tout droit d’Italie et de France.

Le concept © Versa Versa

Le concept © Versa Versa

Jamais à court de projets
Aujourd’hui, la marque Versa Versa s’exporte à Singapour, Hong Kong, Zurich et puis bien sûr à Paris. Sinead n’est plus toute seule, elle s’est entourée d’une petite équipe qui chapeaute ses projets et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « J’ai une bucket list accrochée au mur de tous les rêves que nous avons pour Versa. On s’est mis une dead-line de cinq ans pour tous les réaliser. » Pour l’instant, l’idée est de développer la marque à l’international, à Londres d’abord. Ensuite, peaufiner les modèles existants et puis en créer des nouveaux. A long terme, des collaborations avec des grands noms ou l’ouverture d’une boutique. Ce qu’on sait sur la nouvelle collection Versa Versa ? « Il y aura des tissus très colorés, mexicains et des franges », nous dévoile Sinead. On attend donc l’été 2015 pour la découvrir !

Un avant-goût de la nouvelle collection Versa Versa © Aurelia Thys

https://www.facebook.com/VersaVersa
http://www.versa-versa.com

Pauline Zecchinon